Biotope des pâturages boisés

Les pâturages boisés sont des prairies exploitées pour laisser paître le bétail. Ils ont généralement des allures de parcs et alternent différents paysages à intervalles courts : parties boisées pâturées, grands arbres isolés, groupes de bosquets, hauts arbrisseaux et parties gazonnées mangées ras. Autrefois, le bétail était surveillé par des bergers. De nos jours, on est obligé de placer des barrières pour des raisons de sécurité et l’on ne peut plus se permettre de payer des bergers pour surveiller les petits troupeaux. Les pâturages boisés modernes ne correspondent donc pas vraiment à l’image traditionnelle que l’on s’en fait.

 

Common pasture with "Gelbvieh" (literally "yellow cattle")
Vaches Gelbvieh dans un pâturage boisé

Origine des pâturages boisés

 

En dehors des prairies, la plupart des forêts étaient autrefois pâturées elles aussi. Une partie des jeunes pousses naturelles étaient alors arrachées. A contrario, cela favorisait les arbres portant des fruits, comme le chêne. Les pâturages boisés ont été exploités avec des vaches, des moutons, des chèvres, des porcs et des volailles selon un système optimisé au fil des siècles.

Rothirsche
Cerf commun dans un pâturage boisé

Faune et flore

La mission de pâturage des surfaces boisées de ces dernières décennies a conduit à la large disparition des structures forestières clairsemées dans la zone couverte par le projet. Cela a entraîné le recul de certaines espèces de papillons comme le petit damier du frêne, de certaines espèces de coléoptères comme le lucane cerf-volant, et de nombreuses espèces d’oiseaux comme le gobemouche à collier et le pic mar.

 

Importance pour l’Europe

Les pâturages boisés comptent dans toute l’Europe parmi les surfaces cultivées des plus précieuses en termes d’écologie, ce que l’on appelle en anglais des « high nature value farmland ». Ce type de surfaces est très peu présent en Allemagne par rapport aux autres pays européens.