Réaménagement de la traversée des fossés de Rehberg par la rivière et mesures d’amélioration pour la population de mulettes épaisses


 


La présence de la mulette épaisse est bien connue dans les fossés de Rehberg. Cette espèce est énumérée dans l’annexe II de la directive HFF et fait donc l’objet d’une protection particulière. Malgré d’innombrables mesures prises dans les régions bavaroises et allemandes où sa présence est connue, nous ne sommes pas parvenus à enrayer le recul de sa population. La disparition des plans d’eau, les ravages causés par les rats musqués, l’exploitation intensive des surfaces environnantes et directes des eaux et les déversements d’eaux usées sont les causes les plus importantes de cette tendance négative. Dans le cadre du projet LIFE+ Nature, les mesures de renforcement de la population des mulettes épaisses jouent donc un rôle important.

C’est ainsi qu’en septembre 2012, on a remplacé les conduits de transition qui séparaient les crustacés de leurs poissons hôtes au niveau des fossés de Rehberg. Là, on a construit un passage modulaire avec le lit naturel de la rivière qui n’empêchera plus la prolifération de l’espèce à l’avenir.
Ancien passage des fossés de Rehberg avec des conduits.

 

Noveau passage modulaire qui laisse maintenant passer les mollusques d'eau douce sans entrave.

De plus, les exploitations adjacentes dans la région HFF ont été étendues afin de créer une zone tampon autour des eaux. Cette lisière de grandes plantes vivaces permet non seulement de protéger la mulette épaisse, mais elle constitue aussi un habitat essentiel à de nombreuses espèces animales et végétales.

Photo: Azurjungfer (Coenagrion spec.)