Biotope des prés-vergers

Les plantations d’arbres fruitiers se composent d’arbres à tronc haut, très écartés. Les fruits sont consommés frais, mis en conserve ou utilisés comme matière première pour le moût et par les distilleries. En plus des fruits, on exploite aussi les plantes herbacées au sol : c’est ce que l’on appelle l’agroforesterie. La surface du verger est semée de céréales et de trèfles en bandes parallèles, sans engrais ni pesticides.

 

Faune et flore

Les vieux arbres fruitiers et l’espace ouvert qui les sépare constituent un biotope idéal pour les espèces animales vivant à la lisière des bois et dans des paysages morcelés. Une espèce ornithologique présente en masse dans la circonscription de Kitzingen est le bruant ortolan. Il y a quelques années encore, il venait régulièrement se reproduire à Kirschwasen. Les bruants ortolans nichent au sol et cachent souvent leur nid dans les champs de céréales. Ils utilisent les arbres fruitiers et les rangées d’arbres comme scène de chant et comme points d’observation, mais aussi comme limites de leur territoire. Un paysage richement modelé engendre aussi une grande diversité d’insectes qui sert de nourriture aux bruants ortolans.

Importance pour l’Europe

Oiseau nicheur typique des prés-vergers, le bruant ortolan est une espèce particulièrement protégée dans toute l’Europe. En outre, son chant aurait inspiré sa Symphonie n° 5 à Beethoven (la célèbre « Symphonie du destin »).