Préservation des arbres anciens et arbres biotopes

Les arbres anciens et arbres biotopes forment un habitat précieux :
–   en tant qu’arbres creusés pour les pics et ceux qui les remplaceront
     (ex. : gobemouche à collier, chauve-souris Bechstein) ;
-    en tant qu'arbres de nidation pour de nombreux grands oiseaux
     (ex. : bondrée apivore)
-    en tant qu'habitat pour les insectes vivant dans le bois mort
     (ex. : lucane cerf-volant).
C’est pourquoi près de 200 arbres ont été marqués dans toute la région couverte par le projet afin de les épargner de l’abattage. Soit ces arbres présentent déjà une grande valeur en tant que biotope (cavités, trous, bois mort dans la cime, blessures causées par le bétail), soit ils peuvent encore atteindre ce statut en tant qu’« arbres cibles » car ils ne seront pas exploités et survivront jusqu’à leur chute naturelle pour servir ensuite de bois mort aux populations.